L’agglomération d’activités d’économie sociale: Mondragon, Montréal et la Toscane

  • Jacques Prades
Palavras-chave: Agglomération, économie sociale, expériences.

Resumo

L’objet de cet article est de relater les résultats de trois expériences d’agglomérations d’activités d’économiesociale au Pays basque espagnol, en Italie et à Montréal. L’étude a nécessité sept voyages au cours duquel ont étéréalisés des enquêtes de terrain et des entretiens1. Elle vise à énoncer un certain nombre de récurrences observées aprèsavoir décrit succintement les terrains. Dans une première partie, nous énoncerons quelques préalables méthodologiques,définitions et hypothèses. Dans une deuxième partie, nous ferons une description des trois expériences. En conclusion,nous regrouperons les ingrédients communs à ces trois expériences pour en tirer quelques conséquences analytiques.

Referências

Notas:

Cette étude a été réalisée grace à l’appui de l’Institut pour la recherche de la Caisse des Dépôts et Consignations de Paris. Je remercie particulièrement Isabelle Laudier de nous avoir fait confiance.

En 1832, le IV congrès coopératif disait « …qu’il était unaniment résolu que les coopérateurs, quels qu’ils soient, ne s’identifient à aucun principe, soit religieux, soit irrélégieux, soit politique… ». cité par P. Toucas, 2005.

Usatorre est mort en 1970, Larranaga en décembre 2004 alors que Ortubay a quitté la coopérative 6 mois après sa création.

J-M Ormaetxea nous a reçus le 22 octobre 2004 à Palacio Otalora, à Mondragón.

L’expression « anticipos laborales », traduite para « avance sur travail », est importante car elle implique que la vraie rémunération du travail se fera postérieurement et qu’il sera toujours possible d’avoir « plus » mais également d’ avoir « moins ».

Chiffres de 1970, transformés de pesetas en euro.

Un musée privé à Palacio Otalora lui est dédié d’une simplicité à la hauteur de l’homme.

C. Valadou, B. Rufo, D. Bordeleau et J. Lemire, L’entrepreneurship communautaire, le communautaire et l’économie, alliance contre-nature ou nouvelle avenue, CDEC centre Sud/ Plateau Mont Royal, Ronétypé 1997.

Entretien avec Nancy Neamtan le 21 juin 2004 à Montréal

Une résidence sécurisée est un ensemble de six à huit bâtiments de trois étages, soit environ 200 appartements, clos avec portail d’entrée électronique, souvent équipé d’une piscine, se situant à proximité des entrées des grandes villes, proche des bretelles de périphériques. Destinées à une population mobile, de classe moyenne, souvent jeunes, elles sont l’objet de défiscalisation pour les acquéreurs qui donc, n’y résident pas. Un des plus grands constructeurs est l’entreprise toulousaine Monney-Decroix.

cette expression anglo-saxonne a été employée par les technocrates embarrassés qui voulaient montrer que le pouvoir pouvait venir d’en bas sans lâcher le haut!

Entretien avec Jean-Marc Fontan le 21 juin 2004

Par exemple, notre collègue Marguerite Mendell de l’université Concordia

« Le Québec est une petite société francophone de 7 millions de personnes…c’est sans doûte en partie à cause de notre réalité de minorité que nous avons dû, dans notre histoire, nous serrer les coudes et nous appuyer sur des solidarités internes pour continuer en tant que peuple à progresser et à nous épanouir ». N.Neamtan, Séminaire Porto Alegre, février 2002

Entretien avec son Président, U. Biggeri, le 18 février 2005 à Rome.

Publicado
2016-02-22
Seção
Artigos